You are currently browsing the tag archive for the ‘pommes de terre’ tag.

Bortsch et pirojki

Bortsch et pirojki

Je crois que la seule fois où j’ai dégusté un bortsch remonte à 13-14 ans en arrière lorsqu’une volontaire biélorusse nous en avait cuisiné un sur un chantier. J’avais en tête combien elle avait mis du temps à le cuisiner mais aussi combien cela avait été délicieux. A l’époque, je n’étais pas végétarienne et sa version était celle traditionnelle à la viande. En faisant un saut chez Zoé (en passant, admirez ses bentos !), je suis tombée sur sa version végétarienne et là ce fut la révélation : j’avais envie de remanger un bortsch ! Et pour rester sur une note de l’Est, des pirojki fourrés aux pommes de terre et aux oignons, parfumés à l’aneth.

Bortsch pour 4 personnes :
– parties vertes de 3 poireaux
– 3 betteraves crues
– 5 carottes
– 1 à c de paprika
– huile d’olive
– crème de soja (facultatif)

Faire revenir dans un peu d’huile d’olive les poireaux coupés en rondelles. Ajouter les betteraves et les carottes coupées en gros dés. Recouvrir à peinde d’eau. Assaisonner (sel, poivre, paprika). Faire cuire sur feu doux pendant 40 mn. Mixer et servir avec un peu de crème de soja.

Cette soupe est très douce avec le côté sucré de la betterave mais on peut la relever avec l’assaisonnement. Et puis si vous dites à vos enfants qu’ils feront pipi rouge ensuite, ils voudront une double ration !

pour 5-6 pirojki aux pommes de terre :
– 200 g de farine
– 4 c à s d’huile d’olive
– 1 c à c de sel
– 1 oignon
– 5 pommes de terre
– 1 c à s d’aneth

Préparer la pâte avec la farine, l’huile d’olive, le sel et un peu d’eau tiède.

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur pendant 20-25 mn. Faire revenir l’oignon émincé dans un peu d’huile d’olive.  Ajouter les pommes de terre écrasées grossièrement ainsi que l’aneth. Assaisonner.

Etaler la pâte et faire des disques avec un bol. Mettre sur une moitié un peu de la préparation aux pommes de terre. Fermer les chaussons et faire cuire 20-25 mn à 200°C.

Les pirojki se mangent autant chauds que froids. Ils peuvent être fourrés avec d’autres légumes. Zoé en a fait d’autres versions très appétissantes. En passant : pir signifie festin en russe, si c’est pas un signe ! 😉

Velouté de rutabagas et pommes de terre au sirop d'agave

Velouté de rutabagas et pommes de terre au sirop d'agave

En cherchant une idée de soupe avec du rutabaga, je suis tombée à plusieurs reprises sur un velouté au sirop d’érable. L’idée était alléchante mais je n’en avais pas. Par contre, une petite bouteille de sirop d’agave, si. Allons-y pour un velouté tout doux.

Pour 2-3 personnes :
– 2 rutabagas
– 4 pommes de terre
– 1 bouillon-cube de légumes
– 1 c à s de sirop d’agave
– 3 c à s de crème de soja

Faire revenir dans un peu d’huile d’olive les rutabagas et pommes de terre coupés en dés. Recouvrir d’eau et ajouter le bouillon-cube. Couvrir et faire cuire à feu doux pendant 20-25 mn.

Mixer et ajouter le sirop d’agave et la crème de soja. Assaisonner. J’ai été légère sur le sirop d’agave mais rien ne vous empêche d’en mettre un peu plus.

Velouté de pommes de terre et poireaux à la moutarde

Velouté de pommes de terre et poireaux à la moutarde

Parfois, on fait des petites expériences culinaires et on se dit « mais pourquoi n’ai-je jamais essayé plus tôt ? »… en voici une que je répèterai bientôt.

Pour 3-4 personnes :
– 750 g de pommes de terre
– partie verte de 2 poireaux (tarte, gratin ou poêlée avec le blanc)
– 1 c à c de moutarde à l’ancienne
– huile d’olive

Faire revenir dans une cocotte, dans un peu d’huile d’olive, les poireaux émincés et les pommes de terre en cube. Recouvrir d’eau. Faire cuire 30 à 40 mn à feu doux. Assaisonner. Ajouter la moutarde. Mixer.

Salade au parfum d'Italie

Salade aux parfums d'Italie

Pour une belle assiette :
– 6 petites pommes de terre
– 1/2 paquet de coeurs d’artichauts aux herbes
– 1 c à s de câpres
– une dizaine d’olives noires
– 1 c à c de moutarde à l’ancienne
– 1 c à s de vinaigre de cidre
– 1 c à s d’huile de colza
– 1 c à s d’huile d’olive

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur pendant 25 mn. Les couper en 4. Préparer la vinaigrette. Mélanger tous les ingrédients et verser la vinaigrette sur l’assiette.

Gratin de légumes d'automne à la béchamel rouge

Gratin de légumes d'automne à la béchamel "rouge"

Le côté rouge ne ressort pas sur cette photo mais vous allez comprendre pourquoi je l’ai qualifiée de « rouge ».

Pour 2 personnes :
– 1 petit potimarron
– 4 pommes de terre
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 10 olives noires
– 2 c à s huile d’olive (pour la béchamel)
– 2 c à s bombées de farine
– 40 cl de lait de soja
– 3 c à s de purée de tomates
– levure maltée

Faire cuire à la vapeur pendant 20 mn les pommes de terre et des cubes de potimarron.

Faire revenir dans un peu d’huile d’olive l’oignon et l’ail émincés. Ajouter les pommes de terres en tranches épaisses, les cubes de potimarron. Quand les légumes sont dorés, ajouter des morceaux d’olives et assaisonner.

En parallèle, préparer une béchamel. Faire chauffer l’huile et la farine. Ajouter peu à peu le lait de soja en remuant jusqu’à ce que cela épaississe. Ajouter la purée de tomates et assaisonner.

Dans un plat à gratin, disposer les légumes. Recouvrir de béchamel. Faire chauffer quelques minutes à four doux. Avant de servir, parsemer de levure maltée.

C’est crémeux, fondant, bref un vrai plat réconfortant quand il fait tout gris.

Purée de rutabaga sur lit d'oignons braisés

Purée de rutabaga sur lit d'oignons braisés

Pour 2-3 personnes :
– 700 g de rutabaga
– 400 g de pommes de terre
– 2 oignons
– 5 cl de crème de soja
– 1 c à s d’huile d’olive
– 1 c à s de mélasse
– 1 c à s de sauce soja
– levure maltée (facultatif)

Peler les rutabagas et les pommes de terre et les découper en dés. Les faire cuire à la vapeur pendant 30 mn. Réduire en purée. Ajouter la crème de soja. Assaisonner.

Pendant que le rutabaga et les pommes de terre cuisent, émincer les oignons. Les faire revenir dans l’huile d’olive. Quand ils commencent à fondre ajouter la mélasse et la sauce soja. Faire réduire un peu.

Dans un plat à gratin, disposer les oignons braisés avec leur sauce puis recouvrir de purée.

Saupoudrer de levure maltée avant de servir.

Soupe à l'oseille

Soupe à l'oseille

La soupe à l’oseille… ma hantise lors de vacances, petite, dans le Jura… et pourtant je redécouvre cette saveur depuis quelques années. Une acidité que j’apprécie à présent. Je ne sais pas si l’on trouve beaucoup d’oseille sur les étals des maraîchers mais cette herbe pousse facilement sur un balcon et vous n’aurez pas besoin d’en replanter car elle repart chaque année.

Pour 3-4 personnes :
– 100 g d’oseille (une bonne poignée)
– 800 g de pommes de terre
– 1 c à s d’huile d’olive
– 80 cl d’eau (voire 1 l)
– 10 cl de crème de soja (ou de riz)

Couper les pommes de terre en dés.

Si les feuilles d’oseille ne sont pas de jeunes pousses, enlever la tige centrale. Les faire fondre dans l’huile d’olive. Ajouter les pommes de terre et recouvrir avec l’eau. Faire chauffer à feu doux durant 25 mn. Mixer. Ajouter la crème. Assaisonner.

Choucroute végétale

Choucroute végétale

Il faut que je devienne végétalienne pour me mettre à apprécier cette chère choucroute… envie de choucroute depuis quelques temps parce qu’aliment lacto-fermenté et que j’ai lu qu’il était bon d’en manger de temps en temps. Je m’en suis servie de façon classique mais il faudrait que je lui trouve une utilisation plus originale qu’à travers ce plat alsacien…

Pour 2 personnes :
– 1 bocal de choucroute de 380 g
– 8 petites pommes de terre
– 1 paquet de 10 mini-saucisses végétales
– baies de genièvre
– moutarde aux pointes d’ortie (facultatif)

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur. Quand celles-ci sont presque cuites, commencer à faire réchauffer la choucroute avec les baies de genièvre. Faire revenir à la poêle les saucisses végétales.

J’ai, pour ma part, accompagné cette choucroute d’une moutarde aux pointes d’orties.

Jardinière de légumes

Jardinière de légumes

Bon, je sais, c’est super simple à faire une jardinière de légumes mais il y en a qui persistent à croire que non, que ça prend du temps… pas tellement et c’est pour ça que je vous donne ma version.

Pour 2-3 personnes :
– 1 oignon
– une vingtaine de petites carottes
– 6 petites pommes de terre
– 1 bocal de petits pois (360 g pas égouttés)
– 1 bonne c à s de margarine
– 1 c à c de fleur de sel

Faire cuire à la vapeur les carottes et les pommes de terre épluchées/grattées quelques minutes de moins que la cuisson nécessaire (15-20 mn).

Emincer l’oignon. Faire fondre la margarine avec la fleur de sel dans une cocotte. Y faire revenir l’oignon. Ajouter les carottes et les pommes de terre et laisser revenir le temps de cuisson manquant (5 mn). Puis ajouter les petits pois avec le jus du bocal. Faire chauffer doucement et servir. On peut accompagner de tofu fumé si on en  a envie.

Soupe chou-fleur/pommes de terre au lait de soja

Soupe chou-fleur/pommes de terre au lait de soja

Pour 4 personnes :
– 500 g de chou-fleur
– 600 g de pommes de terre
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 c à s d’huile d’olive
– 50 cl de lait de soja enrichi en calcium
– 50 cl d’eau

Emincer l’oignon et l’ail. Couper les pommes de terre pelées en morceaux.

Faire revenir dans l’huile d’olive l’oignon et l’ail émincés. Ajouter les pommes de terre et les bouquets de chou-fleur. Verser le lait de soja et l’eau. Faire chauffer à feu doux pendant 20-25 mn. Mixer. Assaisonner.

Facultatif : ajouter de la levure maltée une fois servie.

Les tartines sont faites avec du hoummos de carottes-lentilles corail selon la recette de Valérie Cupillard, tirée de son livre Pâtés végétaux et tartinades, p. 62. C’est super simple à préparer et délicieux sur du pain complet ou intégral.
Vous pouvez retrouver la recette .