You are currently browsing the tag archive for the ‘margarine’ tag.

Gaufres

Gaufres

Des vacances sans gaufres ou crêpes ? C’est que c’est l’été…
Des gaufres vegan, véritable challenge. Cette version sera peut-être un peu trop croustillante au goût de certains (à moins de laisser les gaufres ramollir les unes sur les autres, comme les crêpes) mais pour ma part c’était un véritable bonheur que de les napper de confiture de framboises et de chocolat fondu.
Véganisation d’une recette de gaufres lyonnaises.

Pour 8 gaufres :
– 250 g de farine
– 80 g de tofu soyeux
– 20 g de rapadura
– 1/2 sachet de poudre à lever
– 50 cl de lait de soja
– 60 g de margarine.

Faire fondre la margarine dans le lait. Mixer la farine, la poudre à lever, le rapadura et le tofu soyeux. Ajouter le mélange lait/margarine. Laisser reposer 1 ou 2 h avant de lancer la cuisson.

Publicités
Bavarois à la framboise et au chocolat

Bavarois à la framboise et au chocolat

Les bavarois, je suis tombée dedans récemment en fréquentant assidument le blog de Kardinal et Miss VGPower. Le mariage de saveurs du jour n’est pas tant pour la date en elle-même que pour l’envie d’allier les framboises du jardin (qui attendaient sagement au congélateur au lieu d’être transformées en confiture) à la puissance du chocolat noir. Petite peur dans l’élaboration en réalisant que le sachet faisait 4 g et non 2 g comme je le pensais mais au final c’était délicieux et loin de ressembler à une gelée anglaise (même si je n’ai rien contre les gelées anglaises).

Pour 4 bavarois individuels :
– 125 g de biscuits au chocolat (en vrac à Biocoop, cookies maison ou encore Verkade bio)
– 3 c à s de margarine
– 25 cl de coulis de framboises
– 2-3 c à s de sucre complet si coulis maison
– 2 g d’agar-agar (ou 4 g comme moi)
– 100 g de tofu soyeux
– 100 g de chocolat noir
– 4 framboises

Préparer le fond des bavarois en réduisant en poudre les biscuits et en leur ajoutant la margarine. Poser les cercles à pâtisserie sur du papier cuisson et garnir les fonds en tassant bien. Mettre au frais.

Mixer le tofu soyeux.

Faire chauffer le coulis de framboises avec le sucre puis ajouter l’agar-agar et faire chauffer 1 mn. Ajouter l’ensemble au tofu soyeux. Mixer et verser dans les cercles. Mettre au frais quelques heures (une nuit ici).

Faire fondre le chocolat noir au bain-marie. Le verser au-dessus de la mousse de framboises. Poser une framboise (si congelée, ne pas la sortir à l’avance) et laisser prendre au frais.

Bavarois poire/chocolat

Bavarois poire/chocolat

… ou comment recycler un ratage…
A la base, mes tartelettes devaient avoir un fond biscuité ce qui représentait l’avantage de ne pas utiliser le four. Mais, au moment du démoulage, catastrophe, certains fonds se sont brisés ! Restons zen…
Vu que j’avais emprunté la recette du fond biscuité à la reine des bavarois, je me suis dit « allons-y ». Une version un peu différente car en partie inspirée par ce bavarois.

Pour 5 bavarois :
– 150 g de biscuits (P’tit nature de Bjorg)
– 60 g de margarine
– 1 c à s de purée d’amandes blanches
– 150 g de tofu soyeux
– 1 poire bien mûre
– 10 cl de lait de soja
– 1 c à c d’agar-agar
– 100 g de chocolat noir

Réduire les biscuits en poudre.  Mélanger avec la margarine et la purée d’amande. J’avais ajouté de l’huile essentielle d’orange ce qui donnait un parfum au biscuit. Garnir des cercles de pâtisserie et laisser prendre au frais.

Mixer la poire et le tofu soyeux. Faire chauffer le lait de soja et l’agar-agar. Les ajouter à la poire et au tofu. Mixer de nouveau. Verser sur les fonds biscuités dans les cercles. Faire prendre de nouveau au frais.

Faire fondre au bain-marie le chocolat. Verser sur les bavarois. Laisser durcir et déguster. Une version avec un peu de liqueur de poire dans la mixture du milieu pourrait être sympathique aussi.

tartelette au chocolat au parfum d'orange

tartelette au chocolat au parfum d'orange

Pour 4-5 tartelettes :
– 125 g de farine
– 90 g + 30 g de margarine
– 60 g de rapadura
– 4 gouttes d’HE d’orange
– 1 pincée de sel
– 1 orange (juste le zeste)
– 200 g de chocolat noir
– 15 cl de crème de soja

Préparer la pâte pour garnir les fonds de tartelettes. Mélanger la farine, le rapadura, le sel, la margarine (90 g) et l’huile essentielle d’orange.  Garnir les moules. Mettre au frais au moins 15 mn. Puis faire cuire à blanc pendant 20 mn à 180°C. Laisser refroidir.

Prélever le zeste d’une orange.

Préparer la ganache. Râper le chocolat. Faire chauffer doucement la crème, la verser sur le chocolat et mélanger. Ajouter la margarine.

Garder quelques zestes pour la décoration et poser le reste au fond des tartelettes. Verser la ganache et décorer avec les derniers zestes. Garder dans un endroit frais jusqu’au moment de les servir.

Galette des rois

Galette des rois

Savez-vous comment ? Quand elle est bien faite avec de la margarine dedans…

Je l’avais promise à mon fiston même si j’ai une préférence pour la brioche, personnellement. Atelier pâtisserie du mercredi, nous nous y sommes collés avant le goûter. Comme toute préparation du genre, la galette est bien meilleure une fois froide car elle révèle tous ses parfums. Par contre, le feuilleté, c’est meilleur chaud. Dilemme…

Pour 6 à 8 parts :
– 2 pâtes feuilletées VGL
– 120 g d’amandes
– 2 c à s de jus d’orange
– 50 g de rapadura
– 80 g de margarine
– 25 cl de lait de soja
– 1 c à s bien bombée d’arrow-root
– 4-5 gouttes d’HE d’orange

Préparer le mélange aux amandes.  Mixer les amandes. ajouter le rapadura, la margarine, le jus d’orange.

Préparer une crème avec le lait de soja et l’arrow-root en faisant chauffer doucement ces deux dans une casserole tout en mélangeant. Une fois que le lait a épaissi, éteindre le feu et ajouter l’HE. Mélanger et ajouter aux amandes.

Etaler une pâte feuilletée sur une plaque. Disposer le mélange crème-amandes en laissant 1 ou 2 cm sur les bords. Poser par-dessus la 2ème pâte feuilletée. Souder en repliant les bords vers le dessus. Passer au pinceau un peu de lait de soja pour faire dorer. Mettre au four 30 mn à 220°C.

NB : et bien sûr, on n’oublie pas la fève (récupérée) ni la couronne (ah, les couronnes du mois de janvier en maternelle… gommettes, paillettes, tout est bon et c’est les plus belles !). Si vous n’avez pas d’enfant en maternelle et pas l’âme d’un bricoleur de couronnes, il y en a à télécharger ici.

Brioche royale

Brioche royale

Dans mon sud natal, pour l’Epiphanie, la tradition n’est pas la galette parisienne mais la brioche aux fruits confits. Et comme j’avais une envie de brioche pour mon petit-déjeuner dominical… celle-ci est vraiment divine avec ses 3 parfums d’orange !

Il suffit de suivre les indications de la brioche au levain et d’ajouter le zeste d’une orange, 2 gouttes d’HE d’orange et 2 c à s d’oranges confites. On peut acheter ces dernières toutes prêtes mais c’est assez cher alors que c’est très simple de les préparer soi-même. Il faut juste accepter de mobiliser une grande casserole pendant une semaine ou choisir la version rapide.

Ma version (longue) :
– écorces d’1 kg d’oranges
– 700 g de sucre complet

Nettoyer les écorces en enlevant la petite peau blanche au maximum. Les faire bouillir 5 mn dans de l’eau. Refroidir dans de l’eau froide puis les égoutter.

Préparer un sirop avec le sucre et 1 l d’eau. Ajouter les écorces et faire chauffer 15 mn. Retirer du feu et les laisser dans le sirop jusqu’au lendemain. Le lendemain, on refait chauffer pendant 15 mn, etc… et ce pendant 6 jours ! Ca se mérite les bonnes choses.

Le 6ème jour, égoutter les écorces confites et laisser sécher.

Pour faire une brioche royale, il faut poser la boule sur une plaque recouverte de papier cuisson puis former un trou en son centre dans lequel on introduira un rouleau en papier pour maintenir la forme.

Sandwich à la saucisse végétale

Sandwich à la saucisse végétale

J’aurais pu le nommer « hot veg » (hot dog aurait été un peu déplacé sur un blog de végétalienne) mais finalement la francisation de son nom me convient bien.

Et oui ! Un sandwich à la saucisse sur un blog culinaire axé bio et végétalien. Primo, je ne suis pas la seule à aimer, parfois, tomber dans la facilité de la junk-food. Deuxio, j’ai un petit gars de 4 ans et des poussières qui aime bien les frites & cie.

J’avais acheté des mini-viennoises mais on peut aussi opter pour les longues piquantes à la hongroise. Question de goût. Il suffit de les faire cuire à l’eau chaude.

Pour les petits pains, j’ai pu les faire sur mesure grâce à la recette de VGPower. Excellents ! Du coup, j’envisage, un de ces mercredis, de faire une version burgers VG. J’ai adapté les mesures avec mon reste de farine et ma MAP :
– 200 g de farine
– 15 cl de lait de soja tiède
– 1 c à s de margarine
– 1 c à c de sel
– 1 c à s de sucre complet
– 8 g de levain en poudre

Ensuite, c’est au goût de chacun : ketchup, moutarde aux pointes d’ortie…

Galette de sarrasin garnie de béchamel de poireaux au curry et aux dés de pommes

Galette de sarrasin garnie de béchamel de poireaux au curry et aux dés de pommes

Crêpe fourrée à la chocolinette et à la noix de coco

Crêpe fourrée à la chocolinette et à la noix de coco

Pour 12 galettes :
– 250 g de farine de sarrasin
– 10 g de gros sel
– 50 cl d’eau
– 25 cl de cidre (ou bière)
– 50 g de margarine

Mélanger la farine, le sel et la moitié de l’eau pour obtenir une pâte bien lisse. Puis ajouter le reste d’eau et le cidre. Laisser reposer pendant 2 h.

Avant de préparer les galettes, faire fondre la margarine et l’ajouter à la pâte.

Pour 15 crêpes :
– 300 g de farine T65
– 4,5 c à s d’arrow-root
– 45 cl + 10 cl de lait de soja
– 2 c à s de rapadura
– 3 c à s de rhum
– 25 cl de cidre (ou bière)
– 45 g de margarine

Mélanger la farine, l’arrow-root, le rapadura et 45 cl de lait. Laisser la pâte reposer 2h.

Avant de préparer les crêpes, faire fondre la margarine et l’ajouter à la pâte ainsi que le cidre et le rhum. Ajuster la dose de liquide selon l’épaisseur de votre pâte (j’ai rajouté 10 cl de lait de soja).

Brioche végétalienne

Brioche végétalienne au levain

Quand on a connu le plaisir de manger une bonne brioche au petit déjeuner – qu’elle soit nantaise, vendéenne ou encore une fouace aveyronnaise – c’est un défi que de se dire qu’on continuera à en manger mais en version vegan. Ce défi, c’est VGpower qui l’avait relevé et je n’ai eu qu’à suivre ses indications. Et je confirme : le tofu soyeux donne un moelleux qui n’a rien à envier à ses soeurs 100 % beurre et oeufs. Sauf que là, on savoure sans scrupules, qu’ils soient éthiques ou esthétiques.

Pour une brioche de 450 g :
– 250 g de farine T65
– 45 g de rapadura
– 40 g de tofu soyeux
– 15 cl de lait de soja + 1 c à s pour dorer
– 40 g de margarine
– 10 g de levain en poudre
– 1 c à c de sel
– gros grains de sucre (facultatif)

Voici les ingrédients que j’ai utilisés ainsi que les proportions. Pour le reste, suivez les indications de VGpower. Moi, j’étais en mode feignante qui a une MAP (de nouveau, merci encore pa’ pour le panier neuf !)… mais qui l’utilise seulement pour le pétrissage et la 1ère levée.

Donc, une fois la pâte sortie de la MAP, la verser dans un moule à cake (ou à brioche si on a), badigeonner de lait au pinceau et saupoudrer de grains de sucre (et pas le contraire comme moi).

Se déguste nature, avec de la confiture, du chocolat. Toutes les variantes sont imaginables : avec pépites de chocolat, raisins secs…

Biscuits d'automne

Biscuits d'automne

Des biscuits bien riches pour un automne qui tarde à venir ici côté températures (et c’est tant mieux). C’est une recette que j’ai pu récolter lors d’un stage de cuisine dans le cadre des journées mondiales végétariennes.

Pour une vingtaine de biscuits :
– 250 g de farine
– 100 g de margarine
– 50 g de rapadura
– 1 c à c de cannelle
– 1 c à c de gingembre
– 25 g de raisins secs
– 25 g de figues sèches
– 25 g d’abricots secs
– 20 g de noix
– 20 g d’amandes

Couper les fruits secs et les laisser gonfler dans un peu d’eau chaude.

Mélanger la farine avec les épices, le rapadura et la margarine. Ajouter les fruits secs égouttés, les noix et amandes ainsi qu’un peu d’eau ayant servi à faire gonfler les fruits si besoin.

Faire des petits tas sur une plaque à four. Faire cuire 20 mn à 200°C.