You are currently browsing the tag archive for the ‘arrow-root’ tag.

Gâteau aux fruits secs

Gâteau aux fruits secs

Depuis que j’avais utilisé cette recette pour faire un marbré chocolat/poires, il me tardait de la refaire en changeant ses parfums. La base est vraiment parfaite pour un gâteau végétalien. Il suffit juste ensuite de trouver des idées pour varier le plaisir. Aujourd’hui c’est un gâteau plein d’énergie à base de fruits secs. Très parfumé, pas aussi sucré qu’on pourrait le penser.

Pour un gâteau :
– 200 g de farine
– 40 g d’arrow-root
– 1 sachet de poudre à lever
– 140 g de rapadura
– 9 cl huile de sésame
– 3 cl de lait de soja
– 200 g de yaourts de soja
– 200 g de fruits secs (noix, amandes, noisettes, raisins, abricots, figues)

Mixer le tout ou mélanger puis ajouter les fruits secs coupés en morceaux. Mettre au four à 200°C pendant 45 mn.

Gâteau marbré aux poires

Gâteau marbré aux poires

J’avais eu la chance de goûter à la version originale il y a quelques mois… Je l’ai détournée avec ce que j’avais dans mon frigo/placard. Pas déçue ! Mon fils se régale. Ce gâteau n’aura pas duré 48 h… à 2. Oups…

Pour un gâteau :
– 200 g de farine
– 40 g d’arrow-root
–  1 sachet de poudre à lever
– 140 g de rapadura
– 90 g (=9 cl) d’huile de sésame
– 30 g (=3 cl) de lait de soja avec une gousse de vanille fendue laissée à macérer
–  100 g de tofu soyeux
– 100 g de yaourt de soja
– 2 c à s de cacao amer
– 1 poire
Pour les explications, allez voir par là. Question cuisson, je l’ai laissé bien 1 h à 180°C dans un four préchauffé. La prochaine fois, j’essaierai à 200°C.

Galette des rois

Galette des rois

Savez-vous comment ? Quand elle est bien faite avec de la margarine dedans…

Je l’avais promise à mon fiston même si j’ai une préférence pour la brioche, personnellement. Atelier pâtisserie du mercredi, nous nous y sommes collés avant le goûter. Comme toute préparation du genre, la galette est bien meilleure une fois froide car elle révèle tous ses parfums. Par contre, le feuilleté, c’est meilleur chaud. Dilemme…

Pour 6 à 8 parts :
– 2 pâtes feuilletées VGL
– 120 g d’amandes
– 2 c à s de jus d’orange
– 50 g de rapadura
– 80 g de margarine
– 25 cl de lait de soja
– 1 c à s bien bombée d’arrow-root
– 4-5 gouttes d’HE d’orange

Préparer le mélange aux amandes.  Mixer les amandes. ajouter le rapadura, la margarine, le jus d’orange.

Préparer une crème avec le lait de soja et l’arrow-root en faisant chauffer doucement ces deux dans une casserole tout en mélangeant. Une fois que le lait a épaissi, éteindre le feu et ajouter l’HE. Mélanger et ajouter aux amandes.

Etaler une pâte feuilletée sur une plaque. Disposer le mélange crème-amandes en laissant 1 ou 2 cm sur les bords. Poser par-dessus la 2ème pâte feuilletée. Souder en repliant les bords vers le dessus. Passer au pinceau un peu de lait de soja pour faire dorer. Mettre au four 30 mn à 220°C.

NB : et bien sûr, on n’oublie pas la fève (récupérée) ni la couronne (ah, les couronnes du mois de janvier en maternelle… gommettes, paillettes, tout est bon et c’est les plus belles !). Si vous n’avez pas d’enfant en maternelle et pas l’âme d’un bricoleur de couronnes, il y en a à télécharger ici.

Galette de sarrasin garnie de béchamel de poireaux au curry et aux dés de pommes

Galette de sarrasin garnie de béchamel de poireaux au curry et aux dés de pommes

Crêpe fourrée à la chocolinette et à la noix de coco

Crêpe fourrée à la chocolinette et à la noix de coco

Pour 12 galettes :
– 250 g de farine de sarrasin
– 10 g de gros sel
– 50 cl d’eau
– 25 cl de cidre (ou bière)
– 50 g de margarine

Mélanger la farine, le sel et la moitié de l’eau pour obtenir une pâte bien lisse. Puis ajouter le reste d’eau et le cidre. Laisser reposer pendant 2 h.

Avant de préparer les galettes, faire fondre la margarine et l’ajouter à la pâte.

Pour 15 crêpes :
– 300 g de farine T65
– 4,5 c à s d’arrow-root
– 45 cl + 10 cl de lait de soja
– 2 c à s de rapadura
– 3 c à s de rhum
– 25 cl de cidre (ou bière)
– 45 g de margarine

Mélanger la farine, l’arrow-root, le rapadura et 45 cl de lait. Laisser la pâte reposer 2h.

Avant de préparer les crêpes, faire fondre la margarine et l’ajouter à la pâte ainsi que le cidre et le rhum. Ajuster la dose de liquide selon l’épaisseur de votre pâte (j’ai rajouté 10 cl de lait de soja).

Faux-mage pour pizza

Faux-mage fondant pour pizza

Il faut bien l’avouer, quand on devient végétalien et que l’on n’habite pas une société où le mode de vie vegan est accepté et facilité, et que l’on n’a pas l’intention de commander un carton entier de fromage végétal à la coop… et bien, on fait une croix sur certains plaisirs. C’est un choix, j’assume. Mais j’avoue chercher des recettes depuis quelques temps et je compte bien les essayer au fur et à mesure. Aujourd’hui, c’est une pseudo mozzarella. Ma version n’a pas du tout le goût de la mozzarella, je n’irai pas manger ce faux-mage en salade avec des tomates, de l’huile d’olive et du basilic… mais en pizza… miam !

J’ai trouvé la recette sur le blog de Virginie. J’ai diminué les doses et changé ou retiré certains ingrédients. Elle-même s’est inspirée de la bible du fromage végétal : The Ultimate Uncheese Cookbook de Joanne Stepaniak (que je rêve d’avoir soit dit en passant). Je pense que ma levure maltée doit être différente (plus forte) d’une simple levure de bière. La prochaine fois, j’essaierai peut-être sans. Je n’avais pas de poudre d’oignons et vu mes proportions, ce n’était pas la peine d’en couper un frais. J’ai aussi pensé que les flocons de riz allègeraient la consistance et que la purée de noix de cajou (dont l’odeur me rappelle un fromage) serait plus adaptée que mon sésame 1/2 complet.

Pour un ramequin (dose parfaite pour une pizza) :
– 8 cl de lait de soja
– 8 cl d’eau
– 2 c à c de purée de noix de cajou
– 10 g de flocons de riz
– 15 g de levure maltée
– 10 g d’arrow-root
– 1,5 c à s de jus de citron
– 1/2 c à c de sel
– huile d’olive pour enduire le ramequin

Pour le reste, il faut suivre ses indications. C’est donc un faux-mage qui se prépare la veille et pas à la dernière minute.

Speculoos

Speculoos

La recette que j’ai veganisée est de Christophe Felder, Glaces et desserts glacés.

Pour une vingtaine de biscuits :
– 100 g de margarine
– 70 g de rapadura
– 1 c à s d’arrow-root
– 3 c à s de lait de soja
– 200 g de farine
– 5 g de poudre à lever
– 10 g de cannelle
– 1 pincée de fleur de sel

Mélanger l’ensemble des ingrédients. Poser la boule obtenue sur une feuille de cuisson, la recouvrir avec une 2nde feuille afin de pouvoir l’étaler sur 3 mm. Cela évite au rouleau d’avoir plein de pâte collée. Oublier au frais.

Préchauffer le four à 180°C. Découper des formes. Faire cuire 15 à 20 mn.

Le sel relève la saveur de la cannelle, c’est divin.

Proust les aurait aimées tout de même...

Proust les aurait aimées tout de même...

… mes petites « madeleines » qui n’en ont que la forme. Ah… faire des biscuits aux oeufs sans oeufs…

Ceci dit, ce sont des biscuits très bons malgré tout. Et puis, ils partaient dès le départ dans une autre direction que la madeleine traditionnelle car parfumés à la cannelle (j’avais trouvé l’idée il y a longtemps sur Internet mais je ne me souviens plus où).

Pour une douzaine de petits biscuits que l’on moule dans ce que l’on veut (cannelés, madeleines, savarins…) :
– 120 g de farine
– 100 g de margarine
– 2 c à s d’arrow-root
– 30 g de sirop d’agave
– 40 g de rapadura
– 1 c à c de poudre à lever
– 1 pincée de cannelle
– 1 pincée de sel

Faire fondre la margarine avec le sirop d’agave.

Mélanger l’arrow-root, le sel, la cannelle, le rapadura, la farine et la poudre à lever. Ajouter le mélange margarine-sirop d’agave.

Préchauffer le four à 230 °C. Remplir les alvéoles de pâte. Faire cuire 8 mn. puis baisser la température à 180°C et continuer pendant 5 mn la cuisson.

Allez, une petite madeleine…
Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse: ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D’où venait-elle? Que signifiait-elle? Où l’appréhender?

Cookies aux flocons de quinoa et de riz

Cookies aux flocons de quinoa et de riz

Pour cette recette, je me suis fortement inspirée de la recette de jm et cydwen. Et encore, c’est parce que je n’avais pas de flocons d’avoine dans mon placard. Sacrilège ! Mais ça m’a permis de découvrir une nouvelle saveur de cookies. Ils ont un croustillant inégalable ! J’adore.

Pour une quinzaine de cookies :
– 120 g de farine
– 30 g de flocons de quinoa
– 30 g de flocons de riz
– 2 c à s d’arrow-root
– 75 g de margarine
– 80 g de rapadura
– 50 g de chocolat noir à 70%
– 10 à 15 amandes
– 10 à 15 noisettes
– 1 c à s de lait de soja

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger, la farine, l’arrow-root, les flocons, le rapadura, la margarine et le lait de soja. Ajouter le chocolat, les amandes et noisettes préalablement coupés en petits morceaux.

Former des petites boules qu’on aplatit dans la main et les poser sur une plaque allant au four. Les laisser 10 mn puis les laisser durcir et refroidir à l’extérieur.

C’est vraiment simple à réaliser avec les enfants (merci à mon petit chef pour l’aide) et ce sont des biscuits super sains pour le goûter.

Fondant au chocolat

Fondant au chocolat

Quand on décide de devenir végétalien, forcément, il y a des recettes de notre période végétarienne qui peuvent sembler compromises. C’était le cas d’un fondant au chocolat à base d’oeufs et de beurre salé (mon pêché mignon d’avant). Mais comme impossible n’est pas mon slogan, je me suis lancée dans une version végétalienne et j’en suis plutôt contente.

Pour 6-8 gourmands :
– 100 g de farine T65
– 1 c à s bien bombée d’arrow-root
– 80 g de rapadura
– 175 g de chocolat noir
– 125g de margarine
– 1 c à c de sel

Préchauffer le four à 200°C. Faire fondre le chocolat dans un bain-marie puis lui ajouter la margarine. Pendant ce temps, mélanger la farine, l’arrow-root, le rapadura et le sel. Ajouter le mélange chocolat fondu-margarine. Verser dans un moule à cake et faire cuire 15 mn.  Le gâteau n’est pas complètement cuit, éteindre le four et le laisser ainsi encore 10 mn (à voir avec votre four, le mien est à gaz, sinon le sortir). Ne pas hésiter à attendre avant de démouler pour qu’il ne s’écroule pas.