You are currently browsing the tag archive for the ‘ail’ tag.

Tatin de carottes au parfum de sésame

Tatin de carottes au parfum de sésame

Les tartes salées c’est un de mes pêchés mignons : c’est facile, c’est une façon de manger des légumes autrement et ça se mange aussi bien chaud que froid. Il y a les tartes salées façon béchamel, celles plutôt flan ou encore celles qui ressembleraient à des pizzas. Aujourd’hui, ce sera la version tatin que l’on peut décliner avec toutes sortes de légumes : épinards, poivrons, oignons, poireaux… Qu’est-ce qui change avec la tatin ? C’est que c’est du 100% légumes ! On n’a pas besoin de rajouter quoi que ce soit d’autre. Et la cuisson particulière garde tout leur fondant. Ici un mariage sésame/carottes mais j’aurais tout aussi bien pu allier la carotte au cumin et au coriandre.

Pour 6 personnes :
– 200 g de farine
– 3 c à s de graines de sésame
– 1/2 c à c de sel
– 4 c à s d’huile de sésame
– 14 carottes moyennes (environ 750 g)
– 2 gousses d’ail
– huile d’olive

Préparer la pâte avec la farine, le sel, les graines et l’huile de sésame, ainsi qu’un peu d’eau tiède.

Couper les carottes en rondelles et les faire cuire à la vapeur pendant 10 mn. Hacher l’ail. Faire revenir sur feu doux, dans un peu d’huile d’olive, les carottes et l’ail. Assaisonner.

Huiler légèrement un moule à tarte. Disposer les carottes en laissant un petit espace sur les côtés. Puis la pâte étalée que l’on rentrera dans le moule.

Faire cuire 40 mn à 180-200°C. Et retourner sur un plat avant de servir (au cas où certains oublieraient 😉).

Publicités
Paupiettes de chou farci à la provençale

Paupiettes de chou farci à la provençale

Le chou, quand on achète bio et local, on s’en farcit  – c’est le cas de le dire – tout l’hiver. Il faut donc ruser, renouveler les recettes. Depuis que je suis passée au végétarisme, je n’avais encore jamais fait de chou farci. Il fallait y remédier.

Pour 6-8 paupiettes :
– 1 chou vert
– 2 carottes
– 1 gousse d’ail
– 1 oignon
– 1 verre de riz
– 70 cl de coulis de tomates
– une douzaine d’olives noires
– huile d’olive

Faire blanchir les feuilles de chou. Les égoutter. Garder celles destinées pour les paupiettes et couper en fines lamelles les autres ainsi que le coeur.

Emincer l’oignon et le afire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les carottes coupées en petits dés puis les lamelles de chou.

Faire cuire le riz. L’égoutter. Ajouter l’ail haché et les légumes cuits.

Préparer les paupiettes. Poser au centre de chaque feuille un peu du mélange riz-légumes. Rabattre les côtés pour fermer les paupiettes, les poser faces fermées sur une assiette. On peut utiliser de la ficelle de cuisine mais ce n’est pas indispensable. Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une cocotte en fonte. Poser les paupiettes face fermées contre le fond. Normalement votre cocotte sera remplie et elles se tiendront les unes les autres sans problème. Les faire revenir quelques minutes puis ajouter le coulis de tomates et les olives en morceaux. Laisser mijoter à feu doux pendant 15 mn.

Carottes fondantes

Carottes fondantes

Une recette tirée d’un vieux bouquin de cocotte SEB tout à fait faisable dans une cocotte en fonte. La cuisson à feu doux, plus longue, permettra de garder les vitamines. L’oignon, l’ail et le clou de girofle apportent leurs saveurs tandis que la farine et la crème la touche fondante.

Pour 4 personnes :
– 1 kg de carottes
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 clou de girofle
– 1 c à s de farine
– 1 c à s de crème de soja
– 3 c à s d’huile d’olive

Emincer l’oignon et le faire revenir dans l’huile d’olive dans une cocotte en fonte. Ajouter les carottes coupées en rondelles, l’ail en morceaux et le clou de girofle. Assaisonner.  Saupoudrer de farine. Mélanger.  Couvrir et faire cuire à feu doux pendant 20 mn.

Ajouter la crème de soja et servir.

Falafels de Mars

Falafels de Mars

Que faire quand votre enfant vous réclame encore des falafels – et que vous préférez ça qu’un MacMachin – mais que les pois-chiches font défaut dans la cuisine ? Se dire que le principe de la recette peut très bien fonctionner avec d’autres légumineuses !

En avant donc pour les falafels aux pois cassés ! Le principe reste le même. On remplace juste les pois-chiches par les pois cassés trempés au préalable.

Je les imagine bien l’été prochain dans un sandwich tout vert avec concombre, salade…

Curry de seitan

Curry de seitan

Bon, il y a sûrement autant de façon de faire un curry que de régions en Inde… en voici une que j’aime beaucoup pour son côté acidulé et bien pratique quand je n’ai pas de crème de coco.

Pour 3-4 personnes :
– 350 g de seitan
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 c à c de curry
– 1 cà c de gingembre (frais c’est mieux)
– 1/2 c à c de cannelle
– jus d’1/2 citron
– huile d’olive

Faire revenir le seitan coupé en lamelles dans un peu d’huile d’olive pour le faire dorer. Mettre de côté.

Emincer l’oignon et le faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter l’ail haché, le curry, le gingembre et la cannelle. Ajouter le seitan et le jus de citron.

Très bon avec du riz !

Daube de seitan

Daube de seitan

Pas grand chose dans le frigo, un reste d’une bouteille ouverte avec une amie… cuisinons au vin un plat du terroir mais version VG !

Pour une cocotte :
– 30 cl de vin rouge
– 3 cl de Cognac
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 clou de girofle
– huile d’olive
– 500 g de seitan*
– 500 g de carottes

* Pour le seitan, j’ai suivi cette recette en la divisant par 2 et en l’adaptant à mon placard : curry au lieu du garam massala, vinaigre de cidre au lieu du vinaigre de riz.

Quelques heures avant le repas, préparer une marinade avec le vin, le cognac, l’oignon et l’ail émincés, le clou de girofle et 1 c à s d’huile d’olive. Faire mariner les morceaux de seitan préparés auparavant. Ils vont prendre une couleur sang assez bluffante.

Pour la daube proprement dite, récupérer les morceaux de seitan et l’oignon (sans jeter la marinade !) et les faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter la marinade et les carottes coupées en rondelles. Couvrir et laisser mijoter 30 à 40 mn. Très bon avec des pâtes.

Hoummos de pois-cassés

Hoummos de pois-cassés

J’ai un pot rempli de pois cassés dont j’ai déjà fait de la soupe. Pas encore de la purée… par contre, un hoummos de pois cassés m’attirait. On reprend la même et on recommence.

On remplace donc les pois-chiches par les pois cassés, que l’on fait également tremper puis cuire durant 45 mn. Et je n’ai mis que le jus d’1/2 citron. Sinon, tout est pareil.

En tartine, en dip…

Pâté végétal oriental

Pâté végétal oriental

Pour un bocal :
– 1 carotte
– 1/2 oignon
– 1 gousse d’ail
– 3-4 têtes de chou-fleur
– 1 grosse poignée de pain sec
– 20 cl lait de soja
– 1 c à s de purée de sésame 1/2 complet
– cumin
– huile d’olive

Hacher la carotte, l’oignon, l’ail et le chou-fleur. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les dés de pain sec. mouiller avec le lait de soja.

Quand le pain a absorbé le liquide, verser dans le robot. Ajouter du cumin (selon son goût) et la purée de sésame. Mixer.

Nous l’avons mangé sur du pain de mie maison fait selon la recette de VGPower (version sans matcha et à base de levain). Délicieux !

Flan de potimarron

Flan de potimarron

Pour 4 flans :
– 1 minuscule potimarron (400 g pesé sans graines)
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 80 g de tofu soyeux
– 5 cl de crème de soja
– 1 c à c de gingembre en poudre
– 1/2 c à c de muscade en poudre
– 2 c à s d’huile d’olive
– levure maltée

Découper le potimarron en petits dés. Hacher l’oignon et l’ail.

Faire revenir dans l’huile les oignons et l’ail. Ajouter les dés de potimarron. Assaisonner avec les épices, du sel et du poivre. Laisser mijoter pendant 20 mn environ. Mixer ensuite en purée en ajoutant le tofu soyeux et la crème de soja.

Verser dans 4 ramequins huilés, disposés dans un plat avec 1 ou 2 cm d’eau. Faire chauffer 20 mn à 200°C.

Démouler sur une assiette en passant d’abord la lame d’un couteau sur les bords. Saupoudrer de levure maltée.

Hoummos

Hoummos

Pour un bol :
– 100 g de pois-chiches secs mis à tremper la veille
– jus d’1 citron
– zeste d’1/2 citron
– 1 gousse d’ail hachée
– 1 ou 2 c à s de purée de sésame 1/2 complet
– 1 c à s d’huile de sésame

Faire cuire les pois-chiches entre 1 h et 1h30. La cuisson des pois-chiches est une grande question car souvent les temps indiqués sont très longs (2h) et pourtant je les ai souvent laissés moins d’1 h sur le feu… question de digestion ? Egoutter les pois-chiches et garder un peu d’eau de cuisson. Si vous avez le temps (et la patience), vous pouvez enlever la petite peau qui les recouvre (plus digeste).

Mixer les pois-chiches avec le jus de citron, le zeste, l’ail, la purée de sésame,  l’ail et l’huile de sésame. Si c’est trop épais à votre goût, vous pouvez ajouter un peu d’eau de cuisson.

Ce n’est pas forcément une recette typique (le zeste notamment) mais je l’aime ainsi.