You are currently browsing the category archive for the ‘Plats’ category.

Pizza aux artichauts et à la crème de soja

Pizza aux artichauts et à la crème de soja

Ce passage assez récent (6-7 mois) au végétalisme me permet d’explorer des recettes autrement. La pizza est l’exemple même des changements culinaires qui s’opèrent dans ma cuisine. Auparavant, nous mangions une pizza hebdomadaire, faite maison, aux fromages (roquefort, chèvre, tomme de brebis), parfois parsemée de noix. C’était fondant, délicieux… riche. A Présent, je me fais plaisir avec d’autres textures, d’autres parfums et franchement, ça vaut toutes les pizzas aux fromages du monde ! Et c’est sûrement plus sain.

Pour la pâte :
– 250 g de farine T80
– 10 à 15 cl d’eau tiède
– 1 c à c de sel
– 10 g de levain
– 2 c à s d’huile d’olive

Mixer les ingrédients en terminant par l’huile d’olive quand la pâte forme déjà une boule. La laisser lever dans un endroit chaud.

Pour la garniture :
– 1/2 paquet de coeurs d’artichauts marinés aux herbes (75 g)
– 150-200 g de coulis de tomates
– 1 gros oignon doux ou 4-5 petits
– 1 c à s de câpres
– 5 cl de crème de soja
– huile d’olive

Préchauffer le four à 230°C.

Faire revenir les oignons émincés dans un peu d’huile d’olive.

Etaler la pâte et la garnir avec la purée de tomates, les oignons, les artichauts et les câpres. Enfourner pour 20 mn. 2-3 mn avant de la sortir, ajouter un peu de crème de soja.

La preuve qu’elle était délicieuse : mangée toute seule lors d’un seul repas !

Publicités
Paupiettes de chou farci à la provençale

Paupiettes de chou farci à la provençale

Le chou, quand on achète bio et local, on s’en farcit  – c’est le cas de le dire – tout l’hiver. Il faut donc ruser, renouveler les recettes. Depuis que je suis passée au végétarisme, je n’avais encore jamais fait de chou farci. Il fallait y remédier.

Pour 6-8 paupiettes :
– 1 chou vert
– 2 carottes
– 1 gousse d’ail
– 1 oignon
– 1 verre de riz
– 70 cl de coulis de tomates
– une douzaine d’olives noires
– huile d’olive

Faire blanchir les feuilles de chou. Les égoutter. Garder celles destinées pour les paupiettes et couper en fines lamelles les autres ainsi que le coeur.

Emincer l’oignon et le afire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les carottes coupées en petits dés puis les lamelles de chou.

Faire cuire le riz. L’égoutter. Ajouter l’ail haché et les légumes cuits.

Préparer les paupiettes. Poser au centre de chaque feuille un peu du mélange riz-légumes. Rabattre les côtés pour fermer les paupiettes, les poser faces fermées sur une assiette. On peut utiliser de la ficelle de cuisine mais ce n’est pas indispensable. Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une cocotte en fonte. Poser les paupiettes face fermées contre le fond. Normalement votre cocotte sera remplie et elles se tiendront les unes les autres sans problème. Les faire revenir quelques minutes puis ajouter le coulis de tomates et les olives en morceaux. Laisser mijoter à feu doux pendant 15 mn.

Carottes fondantes

Carottes fondantes

Une recette tirée d’un vieux bouquin de cocotte SEB tout à fait faisable dans une cocotte en fonte. La cuisson à feu doux, plus longue, permettra de garder les vitamines. L’oignon, l’ail et le clou de girofle apportent leurs saveurs tandis que la farine et la crème la touche fondante.

Pour 4 personnes :
– 1 kg de carottes
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 clou de girofle
– 1 c à s de farine
– 1 c à s de crème de soja
– 3 c à s d’huile d’olive

Emincer l’oignon et le faire revenir dans l’huile d’olive dans une cocotte en fonte. Ajouter les carottes coupées en rondelles, l’ail en morceaux et le clou de girofle. Assaisonner.  Saupoudrer de farine. Mélanger.  Couvrir et faire cuire à feu doux pendant 20 mn.

Ajouter la crème de soja et servir.

Falafels de Mars

Falafels de Mars

Que faire quand votre enfant vous réclame encore des falafels – et que vous préférez ça qu’un MacMachin – mais que les pois-chiches font défaut dans la cuisine ? Se dire que le principe de la recette peut très bien fonctionner avec d’autres légumineuses !

En avant donc pour les falafels aux pois cassés ! Le principe reste le même. On remplace juste les pois-chiches par les pois cassés trempés au préalable.

Je les imagine bien l’été prochain dans un sandwich tout vert avec concombre, salade…

Curry de seitan

Curry de seitan

Bon, il y a sûrement autant de façon de faire un curry que de régions en Inde… en voici une que j’aime beaucoup pour son côté acidulé et bien pratique quand je n’ai pas de crème de coco.

Pour 3-4 personnes :
– 350 g de seitan
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 c à c de curry
– 1 cà c de gingembre (frais c’est mieux)
– 1/2 c à c de cannelle
– jus d’1/2 citron
– huile d’olive

Faire revenir le seitan coupé en lamelles dans un peu d’huile d’olive pour le faire dorer. Mettre de côté.

Emincer l’oignon et le faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter l’ail haché, le curry, le gingembre et la cannelle. Ajouter le seitan et le jus de citron.

Très bon avec du riz !

Daube de seitan

Daube de seitan

Pas grand chose dans le frigo, un reste d’une bouteille ouverte avec une amie… cuisinons au vin un plat du terroir mais version VG !

Pour une cocotte :
– 30 cl de vin rouge
– 3 cl de Cognac
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 clou de girofle
– huile d’olive
– 500 g de seitan*
– 500 g de carottes

* Pour le seitan, j’ai suivi cette recette en la divisant par 2 et en l’adaptant à mon placard : curry au lieu du garam massala, vinaigre de cidre au lieu du vinaigre de riz.

Quelques heures avant le repas, préparer une marinade avec le vin, le cognac, l’oignon et l’ail émincés, le clou de girofle et 1 c à s d’huile d’olive. Faire mariner les morceaux de seitan préparés auparavant. Ils vont prendre une couleur sang assez bluffante.

Pour la daube proprement dite, récupérer les morceaux de seitan et l’oignon (sans jeter la marinade !) et les faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter la marinade et les carottes coupées en rondelles. Couvrir et laisser mijoter 30 à 40 mn. Très bon avec des pâtes.

Bavarois au brocoli

Bavarois au brocoli

Des cercles à pâtisserie flambant neufs (et pour cause), une recette de Virginie de cheese-cake au brocoli… on détourne la recette pour une version chaude avec un biscuit plus classique (pâte à tarte de Laurence Salomon).

Pour 4 bavarois :
– 80 g de farine
– 25 g de flocons d’avoine
– 1/2 c à c de sel
– 2 c à s d’huile d’olive
– 225 g de brocoli cuit à la vapeur
– 130 g de tofu soyeux
– 5 cl de lait de soja
– muscade

Préparer les fonds de bavarois en mélangeant la farine, les flocons d’avoine, le sel, l’huile d’olive et un peu d’eau tiède. Etaler cette pâte dans les cercles, huilés, disposés sur une plaque recouverte de papier cuisson. Mettre au four à 220°C pendant 10 mn.

Préparer la mousse de brocoli. Mixer le brocoli avec le tofu soyeux et le lait de soja. Assaisonner et parfumer avec un peu de muscade. Poser cette mousse dans les cercles. Mettre au four encore 10 mn.

Pour servir, j’ai accompagné de champignons sautés dans un peu d’huile d’olive avec des échalotes. Un régal !

Sandwich à la saucisse végétale

Sandwich à la saucisse végétale

J’aurais pu le nommer « hot veg » (hot dog aurait été un peu déplacé sur un blog de végétalienne) mais finalement la francisation de son nom me convient bien.

Et oui ! Un sandwich à la saucisse sur un blog culinaire axé bio et végétalien. Primo, je ne suis pas la seule à aimer, parfois, tomber dans la facilité de la junk-food. Deuxio, j’ai un petit gars de 4 ans et des poussières qui aime bien les frites & cie.

J’avais acheté des mini-viennoises mais on peut aussi opter pour les longues piquantes à la hongroise. Question de goût. Il suffit de les faire cuire à l’eau chaude.

Pour les petits pains, j’ai pu les faire sur mesure grâce à la recette de VGPower. Excellents ! Du coup, j’envisage, un de ces mercredis, de faire une version burgers VG. J’ai adapté les mesures avec mon reste de farine et ma MAP :
– 200 g de farine
– 15 cl de lait de soja tiède
– 1 c à s de margarine
– 1 c à c de sel
– 1 c à s de sucre complet
– 8 g de levain en poudre

Ensuite, c’est au goût de chacun : ketchup, moutarde aux pointes d’ortie…

Koulibiac végétal

Koulibiac végétal

A l’origine, dans le koulibiac, il y a du saumon, des oeufs… cette version végétale est beaucoup plus digeste à mon avis. C’est un plat qui peut être autant de l’ordre du quotidien pour son coût modeste que du festif pour sa présentation et ses parfums.

Pour 6 personnes :
– 2 pâtes feuilletées VGL
–  300 g d’épinards
– 300 g de champignons de Paris
– 3 échalotes
– 150 g de riz
– 1 citron
– 3 c à s de crème de soja
– huile d’olive

Faire cuire le riz.

Faire revenir les épinards dans l’huile d’olive. Les hacher.

Peler les champignons, les émincer. Hacher les échalotes. Prélever le zeste du citron et presser son jus.

Faire revenir dans un peu d’huile d’olive les champignons puis ajouter les échalotes, le zeste et le jus de citron. Saler, poivrer. Ajouter les épinards hachés, le riz et la crème.

Dans un plat à tarte, poser une des pâtes feuilletées. Verser le mélange jusqu’à 1 cm des bords. Dérouler la 2nde pâte par-dessus et amalgamer ses bords avec la 1ère. Faire des stries avec une fourchette.

Mettre à four chaud (200°C) pendant 30 mn.

Vous pouvez servir ce koulibiac avec une crème parfumée à l’aneth (crème de soja + aneth) pour une version « traditionnelle » ou avec une crème plus épicée au curry et à la moutarde ancienne.

Galette de sarrasin garnie de béchamel de poireaux au curry et aux dés de pommes

Galette de sarrasin garnie de béchamel de poireaux au curry et aux dés de pommes

Crêpe fourrée à la chocolinette et à la noix de coco

Crêpe fourrée à la chocolinette et à la noix de coco

Pour 12 galettes :
– 250 g de farine de sarrasin
– 10 g de gros sel
– 50 cl d’eau
– 25 cl de cidre (ou bière)
– 50 g de margarine

Mélanger la farine, le sel et la moitié de l’eau pour obtenir une pâte bien lisse. Puis ajouter le reste d’eau et le cidre. Laisser reposer pendant 2 h.

Avant de préparer les galettes, faire fondre la margarine et l’ajouter à la pâte.

Pour 15 crêpes :
– 300 g de farine T65
– 4,5 c à s d’arrow-root
– 45 cl + 10 cl de lait de soja
– 2 c à s de rapadura
– 3 c à s de rhum
– 25 cl de cidre (ou bière)
– 45 g de margarine

Mélanger la farine, l’arrow-root, le rapadura et 45 cl de lait. Laisser la pâte reposer 2h.

Avant de préparer les crêpes, faire fondre la margarine et l’ajouter à la pâte ainsi que le cidre et le rhum. Ajuster la dose de liquide selon l’épaisseur de votre pâte (j’ai rajouté 10 cl de lait de soja).