Les circonstances (vacances) me conduisent à cette nouvelle rubrique « sorties ». Quand on devient végétalien – en France de surcroît – la question des sorties se pose. Où va-t’on manger ? Que va-t’on manger ? Je ne parle même pas de la question du bio car c’est en option…

Etant logée dans un hôtel ne proposant pas de petit-déjeuner, je me suis débrouillée avec des biscuits végétaliens et des fruits bio achetés sur la place du capitole le mardi matin (marché bio). On en a acheté assez pour notre séjour (idem pour les biscuits).

Donc, après 3 jours dans cette chère ville rose, voici quelques adresses où un végétalien peut se rassasier. Il y en a sûrement d’autres. On évitera bien entendu Meet your meat et La boucherie (ça ne s’invente pas des noms pareils !). Je ne vous donnerai pas non plus l’adresse de la chaîne de pâtes où nous avons mangé le 1er soir (affamées et pas le courage de chercher un truc ouvert le lundi soir sous la pluie) car gérant pas agréable.

  • Arum café : 23 rue saint-Antoine du T
    A 2 pas de l’Utopia où nous venions de voir Tokyo ! (à voir), c’est un endroit assez agréable, très girly où l’on peut manger des salades, wraps et soupes (quand ils ne sont pas dévalisés comme ce jour-là). C’est bon mais par contre, on paie le décor « design » : salades et wraps entre 4 et 5 € avec des portions filles.
  • Saveurs bio : 22 rue Maurice Fontvieille
    Ne faites pas attention à la déco un peu classique ! C’est une très chouette adresse où manger bien pour pas cher ! Très bon accueil. Tables espacées. Nous avons choisi l’option du buffet avec 1 petite assiette d’entrées et une autre de plats chauds. Avec une bière, on en a eu pour 12,30 € chacune ! Et on est sorties le ventre bien rempli en ayant mangé bio. Du choix et beaucoup de plats accessibles aux végétaliens car sans oeufs, avec du lait de soja…
  • Nan kebab : une rue piétonne dans la ville
    Un fast-food où on vous sert des falafels dans un nan avec tomates, salade, frites et boisson pour 5 € avec le sourire en plus. Pas bio, pas forcément très sain mais c’est une option agréable et pour petit budget.
  • La faim des haricots : 3 rue du Puits Vert
    Nous avons débarqué dans ce petit resto végétarien après un ciné (Home, à voir aussi), un soir vers 21h30. Il était encore possible de manger végétalien car seules les tartes (pas végétaliennes) avaient été dévalisées. Dommage, la soupe n’était pas encore de saison, elle aurait été bienvenue. Le principe est un peu celui de Saveurs bio : plusieurs options parmi les buffets sauf qu’ici c’est à volonté. Et ce côté à volonté se sent dans la fréquentation (beaucoup d’étudiants). Le lieu est sympa mais il y a peu d’espace entre les tables. Pas très intime et ambiance cantine quant à la présentation et le choix des plats. Je préfère Saveurs bio personnellement car c’est moins cher et une seule assiette de chaque est bien suffisante pour me rassasier. Ceci dit, un végétalien peut y manger très correctement (hoummos, salades diverses, compotes, salade de fruits, sorbets).
  • Flowers Café : place R. Salengro
    Salon de thé plutôt cosy dans lequel il est agréable de se réchauffer en buvant un thé ou un café (je vous conseille le Roma). On oublie les gâteaux qui se trouvent heureusement en vitrine et pas à portée de regard à l’étage.
  • Le salon d’Eugénie : 16 rue des Lois
    Un autre salon de thé très prisé (surtout les jours de pluie) où il est agréable d’aller boire un thé servi dans des tasses fleuries. On ne regarde même pas les gâteaux qui ont l’air délicieux. Le thé île de Madagascar aux touches de cacao et de vanille l’est tout autant. A quand des endroits qui prennent en compte les allergies de nombreuses personnes au lait et aux oeufs ? Pour ma part, c’est un choix, je peux toujours passer outre si l’envie devait être trop grande mais ceux qui n’ont pas le choix ? C’est bien dommage de ne pas trouver un tel endroit dans une grande ville comme Toulouse… ces endroits existent pourtant dans d’autres pays. Les gâteaux vegan sont délicieux. Alors ?…
Publicités